MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Politique/Economie events

Muslim Woman Wearing Niqab
Politique/Economie

Francais algerien accusé de polygamie

By No author
27/04/2010

Les hommes français sont notoires pour leurs infidélités, mais un musulman français a pris récemment le patriotisme à un autre niveau quand il s'est justifié d'avoir quatre femmes en affirmant que c'était « la norme » en France d’avoir plusieurs maîtresses...
 
Lies Hebbadj, un algérien naturalisé français depuis 1999 est accusé de polygamie et de frauder en réclamant l'allocation de mère célibataire pour ses quatre femmes et ses 12 enfants. Il s'est défendu en clamant que ‹ Ceci était la norme en France › se moquant ainsi de son pays d’adoption. Il a expliqué qu’il avait une femme et trois maîtresses. S'il est trouvé coupable de polygamie, il pourrait voir sa citoyenneté française révoquée. Il a souligné que si l'on pouvait perdre sa nationalité française pour avoir des maîtresses alors beaucoup de français pourraient ce la voir retirée.
Il semblerait qu’il ait marqué un point !
 
Dany Boon dans le sketch du Kway
Dany Boon dans le sketch du Kway

L'histoire a émergé lorsque sa femme (la première), a reçu une amende pour avoir conduit en portant un niqab qui limitait sa vision. Si jamais il vous est arrivé de voir Dany Boon dans son sketch du Kway, vous comprendrez que ceci peut être dangereux (A noter : Est-ce une des raisons pour lesquelles les femmes n’ont pas le droit de conduire en Arabie Saoudite ?)

Le port de la burka est d’actualité en France et les Medias se réjouissent de pouvoir faire de ce cas un exemple type. Le Président français espère voir interdire le port de la burka.
 
La France a plus de cinq millions de musulmans et la césure entre ses citoyens devient de plus en plus marquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus