MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Gourmet events

Gourmet

Du côté de Chez Bruce

By Charlotte Reverse
07/11/2004

''Du Côté De Chez Bruce''

Situé à Balham, ce restaurant vaut le détour. Elégance du cadre, efficacité du personnel et savoir-faire du Chef, Bruce Poole, en ont rapidement fait, à Londres, une adresse de référence.

 
         
 
Partir dîner Chez Bruce a des petits airs d'excursion. Premiere étape: réserver. L'enseigne jouit d'un très bon bouche à oreille et, mieux vaut le savoir, les week-ends, les places sont chères. Seconde étape: s'y rendre. Situé à Balham, juste en face du parc de Wandsworth, le restaurant a quelque chose du relais de campagne - suffisamment éloigné du centre-ville pour créer l'illusion d'une échappée mais assez proche du tohu-bohu citadin pour y retrouver l'ambiance des soirées animées. Troisième étape : décompresser. Le personnel se met en quatre pour vous assurer une soirée sans plis. Rapidité, discrétion et manières prévenantes: le service est irréprochable. Comme l'est également la tenue des tables et le soin apporté aux détails : l'argenterie est signée W.Wright de Sheffield, le pain vient de chez Poilâne. Les lumières tamisées donnent un côté intimiste à l'ensemble. On peut seulement regretter la disposition un peu serrée des tables. L'intimité pouvant alors prendre des allures de promiscuité.
Enfin, et c'est là l'essentiel, la cuisine est vraiment de qualité.
 
         
 
Le Chef, Bruce Poole a d'abord fait ses gammes au "Bibendum" et au "Square" à Londres. Avant de lancer son restaurant éponyme en 1995.
Chez Bruce, le menu change tous les jours mais reste résolument imprégné d'accents français. En entrée ce jeudi 21 octobre, un saint-marcellin servi tiède sur artichaut et betterave, rehaussé de quelques touches de tapenade. Le fondant du fromage marié au moelleux du coeur d'artichaut et de la betterave est une caresse pour le palais.
En plat de résistance, le feuilleté de filet de barbue accompagné de sa sauce aux champignons et fruits de mer séduit par sa combinaison alliant le goât boisé des girolles à la note un peu salée des moules.
En revanche, la cuisse de lapin aux légumes braisés et gratin dauphinois déçoit. La chair du gibier, trop cuite, avait la consistance farineuse d'une purée. Le gratin dauphinois était quant à lui réduit à la portion congrue. Dommage.
         
 
En dessert, optez, si vous en avez la chance, pour le financier au figues: sortant encore du four, il offre à sa surface un contour légèrement meringué. L'arôme discret mais torpide des graines de figues mêlée à la poudre d'amandes vous plonge dans un sorte d'engourdissement, pas loin de cet état second où l'esprit sommeillant est bercé par des sensations de serre-chaude... Baudelaire aurait apprécié! La glace à la crème fraîche et marsala supposée relever le tout n'est à la rigueur pas indispensable.
Pour vous sortir de cette léthargie, offrez-vous enfin un petit café noir. Servi avec des truffes au chocolat amer, il vous remet les idées en place. Et vous permet de régler l'addition en parfaite connaissance de cause...
         
  Compter £35 pour un dîner complet, sans les vins
Un supplément de 12,5% est ajouté à l'addition pour le service

Chez Bruce
2 Bellevue Road
London SW17 7EG
Tel : 020 8672 0114
www.chezbruce.co.uk

COMMENTAIRES:

12/04/2012 - bfeather a dit :

Many many quality points there.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus