MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Politique/Economie events

Que se cache t-il sous la Burka ?
Politique/Economie

Que se cache t-il sous la Burka?

By Deborah Berlioz
06/07/2009

 
Lors de son discours à Versailles, le 22 juin dernier, Nicolas Sarkozy annonce que la burqa ne sera pas « la bienvenue sur le territoire français »:  «  Le problème de la burqa n’est pas un problème religieux, c’est un problème de liberté, de dignité de la femme. C’est un signe d’asservissement , c’est un signe d’abaissement ». Le président français  a ouvert la voix au débat en proposant une commission d’enquête parlementaire de six mois, afin de légiférer ou non contre le port de la burqa sur le territoire français. 
Nicolas Sarkozy à Versailles
Nicolas Sarkozy à Versailles
La burqa (voile intégral, d’origine afghane, recouvre entièrement le visage et ne laissant au niveau des yeux qu'une étroite meurtrière grillagée) commence à faire débat en France car ce vêtement concerne la sphère publique et remet en question le « vivre-ensemble ».  Comme l’explique Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris, on ne peut pas considérer la burqa comme religieuse car rien dans le Coran n’y fait référence.  La burqa serait plutôt une revendication politique, apparue en France il y a seulement quelques années. Bon gré mal gré, le voile intégral s’infiltre dans les quartiers, où « le discours salafiste commence à faire autorité auprès des jeunes », selon l’anthropologue Dounia Bouzar. ( « L’Humanité », 23 Juin 2009) A l’origine de ce mouvement de « voilement intégral » on laisse supposer la montée du salafisme, courant religieux prônant un Islam radical. Le question de la burqa n’est pas l’apanage de la France puisque depuis 2008,  Mahmoud Hamdi Zaqzouq, ministre des affaires religieuses égyptiennes, tente de serrer le frein du groupe salafiste qui n’a de cesse d’importer le Niqab (comme la burqa, voile recouvrant le visage mais d’origine saoudienne)  en Egypte. Face à la recrudescence de femmes voilées dans les rues du Caire,  Mahmoud Hamdi Zaqzouq préconise, en effet, d’éradiquer le Niqab en le considérant comme un signe non-Islamique :  “ certains musulmans commettent une erreur fondamentale en se focalisant sur des aspects extérieurs et superficiels, et donnent ainsi une image déformée de l'Islam ». En 2008, le ministère de la santé égyptienne a aussi interdit le port du Niqab chez les infirmières des hôpitaux publics,  jugeant le vêtement contraire aux règles d’hygiène normalement requises dans les centres hospitaliers.
Femme portant le voile intégral
                                                                                                      Women wearing the full burqa
De cause à effet, la vague du voile intégral s’est propagée en France. Dans les banlieues,  certaines jeunes filles  se recouvrent de la tête au pied en pensant avoir la paix et ne pas se faire « embêter». Tout en croyant se libérer, elles cèdent finalement à une forme de soumission. D’autres choisissent d’adopter la tenue afghane ou saoudienne au vu d'une revendication politique et identitaire très forte.  On décèle dans ce comportement un effet de contraires.  Tout en revendiquant l’agrément de se voiler le visage aux pays des Droits de l’Homme (et de la Femme), les adeptes du voile intégral jettent un rempart pour se couper de la société et infirment, par là-même, toute communication directe : celle qui passe par un regard, un sourire ou n’importe quelle expression faciale. En 2006,  Jack Straw avait traduit cette fracture sociale par ces mots :  « [Le niqab] est une déclaration visible de séparation et de différence ». A l’époque l'ex-dirigeant de la Chambre des Communes  s’était dit opposé au port du niqab sur le territoire britannique.
En France, entre celles qui choisissent le port de la burqa en signe de provocation politique et celles qui le subissent,  le malaise est grandissant. Et même si certaines l’adoptent volontairement, il n’en reste pas moins vrai que la burqa reflète l’inégalité entre les hommes et les femmes et les souffrances dont ces dernières sont majoritairement victimes. Sihem Habchi, présidente du mouvement féministe «  Ni putes ni soumises »,  pousse un véritable cri de colère contre le port de la burqa en France. D'après une dépêche de l'AFP, elle déclare voir dans la burqa "le symbole de l'oppression sur les femmes par ceux qui luttent contre la mixité". Selon elle : "La France a une responsabilité face aux femmes qui sont en train de se battre en Iran pour leurs droits". A travers ces lignes au goût de pamphlet,  Sihem Habchi  n’oublie pas de rappeler les actes liberticides dont sont victimes nombre de femmes de part le monde : "La burqa n'a rien à voir avec la liberté de religion. Est-ce qu'enfermer une femme, la priver de liberté, la séquestrer dans un pays de droit relève de la liberté de religion ?"

 
Sihem Habchi

 Sihem Habchi
En faisant la part belle à la burqa et sous couvert de  fait religieux, des courants fondamentalistes portent atteinte aux femmes qui sont obligées de porter le voile intégral.  Ils instrumentalisent aussi la religion musulmane qui ne revendique pas le port de la burqa. En France, le débat est donc ouvert. Nous devons accueillir les six mois d’enquête parlementaire avec optimisme et nous donner l'occasion de débattre autour du sujet, de rencontrer les jeunes filles qui portent la burqa et de s'informer afin de trouver la meilleure solution en accord avec les valeurs fondatrices de la République.  

COMMENTAIRES:

09/04/2011 - desrjkl a dit :

The French can not wear anything covering their faces jajajaj seems that they are under a dictatorship.

09/04/2011 - deliofjf a dit :

Les Français ne peuvent pas porter n'importe quoi couvrir leur visage jajajaj semble qu'ils sont sous une dictature.

09/04/2011 - delroier a dit :

Conscient, cette loi affecte également le français, pas distrait.
respecter les différentes cultures.
préjuge pas de.
Devraient consulter les touchés

cette loi viole les droits des peuples, les religions, les cultures, les Français.

23/04/2010 - patriciaconnell a dit :

A lunatic shouted at me a few days ago in London. He told me to go back to my country (I was driving a FranceInLondon.com car) because French people did not like muslims and British people did not want them here because of what we are trying to do in France about the Burka. Have you experienced anything like it?
Of course, I told him in my poshest English accent what he could do...

07/01/2010 - oummeriam a dit :

C'est vraiment de la poussière aux yeux que tente de jeter le gouvernement français aux visages des français, en leur faisant penser à ces broutilles tandis que les vrais problèmes ne sont pas régler. Mais le pire c'est que ca marche !
C'est de l'ingérence dans la vie des gens; s'il elle veut sortir couverte de la tête au pied ce n'est pas mon problème. Je suis choqué que dans ce pays de liberté, on utilise de tel moyen pour empêche des femmes de se vêtir telle qu'elle le souhaite. Ca c'est de la discrimination ! Et ce n'est pas parce que ca ne plait pas à d'autre qu'on devrait l'interdir, c'est vraiment choquant. Dans des pays "moyennageux" comme c'est souvent dit, telle que l'Égypte ou le Maroc qui sont des pays musulman les femmes expatriées s'habille comme elle le souhaite, je le sais bien je suis une femme expatrié en Égypte, et personne ne me force à mettre la burqa, le voile intégrale ou autre, je peut sortir en short, mini jupe et débardeur !! et dans le pays des droits de la femmes, pays LAIQ, vous allez les forcés à changer leur tenu vestimentaires ???!! ou est la logique ??? La laïcité ne veut pas dire le combat des religions, il faudrait revoir vos définitions ! laïcité ne veut pas dire athéisme ! Quand est-ce que le français lambda va se réveiller, quand bien même il n'est pas d'accord avec la burqa, il devrai s'opposer à se type d'ingérence de l'état, ca sera quoi la prochaine fois ?? Une fois qu'on aura plus rien à tirer du musulman ? ca sera qui ? Affaire à suivre ....

01/10/2009 - nicoyatch a dit :

franchement de quoi je me mele moi je suis francais et la liberte c l expression en france donc elle s exprime avec la burqua c leur droit sa leur fe plaisir allah es grand et vous des ignorant dedicace aux musulman ki se crois musulman en disant ke la burka c pas l islam apprend ta religion aux lieu de traiter avec les mecreant

17/07/2009 - lweens a dit :

I have read the above comment and totally agree with it. I am currently living in London and I have noticed a marked increase in muslim women wearing the Niqab out, supposedly, of religious belief.

I think it is more of a political statement than a religious one, as this started shortly after there were objections of a teacher wearing it while teaching. I think it is to say I am different and I am not prepared to integrate myself with the English community. England is extremely tolerant and allows muslim women to wear the Hijab and if you want to state that you are a muslim this is totally fine but wearing the Burga is a step too far. Personally I could not relate/speak to a person who has her face hidden. I do not express myself with speech only but also with body language and the expression on your face can say a lot. I was told that the eyes are the doors to the soul. What a lot of rubbish.

17/07/2009 - alexandra.chevrier a dit :

Fully agree!

17/07/2009 - laurencechat a dit :

I am absolutely and totally against this kind of disguise which supposedly represent the islamic religion! These people can enforce this appearance in their own country if they want to and I only hope that our western countries and head of countries will be strong and enforce a ban on anyone displaying this mascarade. We leave in democratic, laic and christian countries where women are respected and it would be unacceptable to tolerate this disguise belonging to the dark ages which belittle women! It is pure provocation indeed. I just want to reiterate: if these people want to wear this mascarade, they need not to be accepted in the western world especially in France which is my dear country.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus