MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Culture events

La Page
Culture

Que lire en septembre ? Les suggestions de Solange de La Page

By Solange de La Page
27/09/2016

Chaque mois, Solange de la Libraire La Page nous donne ses conseils de lecture. Voici sa sélection du mois de septembre : 

Chanson douce, de Leïla Slimani

Chanson douce
Chanson douce, de Leïla Slimani

Parents qui cherchez une nounou en ce début d’année scolaire, ne lisez pas ce roman. Il s’ouvre sur une scène de crime glaçante : deux jeunes enfants ont été assassinés, le petit garçon est mort, sa sœur va succomber à ses blessures. La nounou, qui les a tués, a raté son suicide, elle survivra. La mère est en état de choc.

Ces trois premières pages terrifiantes laissent le lecteur sonné et, en même temps, avide de découvrir l’histoire qui précède et explique peut-être ce fait divers abominable. On pourrait croire qu’il n’y aura pas de suspense dans les chapitres qui suivent puisque nous connaissons déjà le nom des victimes et de la meurtrière. Pourtant il y a dans ce thriller une tension qui ne faiblit pas, une menace oppressante.

Pas de pathos, mais un portrait cinglant de notre époque, à travers les aspirations et les contradictions d’un couple de parents parisiens, trentenaires, lui travaillant dans la musique et elle reprenant son métier d’avocate après la naissance de leur deuxième enfant.

Leïla Slimani
Leïla Slimani

Sans jamais tomber dans la caricature, Leila Slimane décrit la difficulté d’être mère aujourd’hui, de concilier carrière et enfants, les concessions et les mensonges dans le couple, les renoncements.

Mal à l’aise dans leur rôle de patrons face à Louise, leur employée trop exemplaire, Paul et Myriam n’échappent pas aux réflexes de classe. Leur condescendance, leur aveuglement sont aussi les nôtres. Et cette société régie par des rapports de domination économique et culturelle, c’est celle où nous vivons, aujourd’hui. 

  • Chanson douce, de Leïla Slimani, collection Blanche, Gallimard. 

Les Deux Pigeons, d'Alexandre Postel

Les deux pigeons, d'Alexandre Postel

Encore un couple de Parisiens mais sans enfants, et dans un roman au ton radicalement différent.

Dorothée et Théodore, tout juste entrés dans la vie active, s’installent dans un petit appartement du douzième arrondissement le 1er avril 2005 jusqu’à la fin 2014. Le roman raconte les dix années qui suivent, dans autant de chapitres : chacun aborde un thème particulier, relatif au couple. Logement, nourriture, mariage, enfants, sport(s), vie sociale, vie sexuelle, etc. : cette description de l’habitus de l’homo parisianus fait penser au roman de Perce, Les Choses, auquel il est d’ailleurs fait allusion dans les premières pages du livre. Mais on rit beaucoup plus avec ces Deux Pigeons. Sans jamais forcer le trait, Alexandre Postrel met au jour les travers de notre époque, les aspirations contradictoires, les injonctions auxquelles se soumettent ou pas Dorothée et Théodore. Il observe les tourtereaux à la loupe, sans les regarder de haut ni les juger. Ils font comme ils peuvent, versatiles et velléitaires, mais aussi sympathiques et attendrissants dans leurs ratages et leurs déconvenues. Le chapitre sur l’alimentation, avec un passage hilarant sur leur engagement dans une amap, est particulièrement réjouissant. Et celui où ils décident d’écrire – « En cas de succès, quelle vie ce serait ! » – donne lieu à des échanges très drôles à propos de Houellebecq, Michon et Modiano (entre autres).

Alexandre Postel
Alexandre Postel

L’ironie légère de l’auteur fait de ce couple banal, à la vie ordinaire, les héros d’un roman au ton profondément original. 

  • Les Deux Pigeons, d'Alexandre Postel, Gallimard

 

 

Découvrez ces livres (et bien d'autres !) à la Librairie La Page à South Kensington. 

  • Cliquez ici pour la sélection du mois de juin
  • Cliquez ici pour la sélection du mois de mai
  • Cliquez ici pour la sélection de cet été

COMMENTAIRES:

30/09/2016 - wc1london a dit :

Only in French literature concerning the stress of a relationship in a new house could food be so central. Vive le difference!

29/09/2016 - myriam a dit :

Seems funny and interesting to read ,for an ordinary person

29/09/2016 - danile.quirici a dit :

great idea!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus